Apartheid covidien (04): Les non-injectés doivent limiter leurs contacts à un maximum de deux personnes

L’Allemagne a vacciné 68,7% de sa population et 80% des adultes, mais enregistre chaque jour des dizaines de milliers de cas supplémentaires de cas positif au covide – dont nous n’insisterons pas ici pour rappeler que ces tests n’ont aucune valeur scientifique. Nouvelle démonstration flagrante de l’inutilité de ces injections expérimentales, me direz-vous?

Non bien sûr, ça c’était l’ancienne logique, celle à laquelle même Jean Bricmont fait maintenant faux bond – tout comme la chancelière, dont on a pourtant si souvent vanté la formation scientifique – à défaut de pouvoir mettre son physique en valeur, au contraire de Jean-Michel Trogneux, la Première Dame de France dont on n’a cependant jamais pu nous présenter une seule photo de sa supposée splendeur lorsqu’elle a commis un détournement de mineur alors qu’elle était prof – crime normalement très sévèrement puni par la loi…

Mais revenons à nos bergers allemands. Puisque l’injection expérimentale de ⅘ des adultes du Reich n’a servi à rien d’autres que d’enrichir follement ceux qui en avaient le moins besoin, affaiblissant ainsi non seulement l’État – accroissement de la dette publique – mais le peuple – désorganisation totale de l’immunité naturelle par l’injection de toutes sortes de produits hautement toxiques -, les autorités déclarent qu’il faut punir sévèrement ceux qui ne participent pas à la folle expérience qui va pourtant à l’encontre du Code de Nuremberg, des Droits de l’Homme de l’ONU ou encore de la Convention d’Oviedo – quand ce n’est pas tout simplement du bon sens…

Ainsi est-il prévu notamment que:

Les personnes non injectées expérimentalement doivent aussi désormais limiter leurs contacts, à domicile ou à l’extérieur, à deux autres personnes maximum d’un autre foyer.

Source

Il est bien établi que ces fameux poisons ne protège ni de l’infection au covide, ni de sa transmission. Cela n’a pas empêché celle qui est chancelière encore pour quelque jour de laisser sa marque dans la logique dystopique qui restera à jamais incompréhensible lorsque l’humanité sera sortie de cette hypnose collective. En effet, contre toute saine logique, Merkel a appelé, à la suite des bas-de-plafond qui squattent les micros des médias de grands chemins, à un «acte de solidarité nationale [entendez: se faire injecter un produit dont on ne connaît pas la composition ni encore tous les effets nocifs, mais qui a déjà démontré son efficacité nulle], afin de faire baisser le nombre d’infections [alors que le fait même que 80% des adultes soient déjà injectés démontrent qu’il n’y a aucun lien de cause à effet entre l’injection et le nombre de cas positifs – ou alors que ce lien va dans le sens contraire que celui éructé par les autorités!]».

Olaf Scholz, le successeur de Merkel au 08.12.21, a rajouté une couche dans le délire ambiant: «La première chose à faire est de convaincre ceux qui ne l’ont pas encore fait de se faire vacciner.» Bref, comme le laissait entendre Jens Spahn, le Ministre de la Santé-des-Labos allemand, à la fin de l’hiver vous serez mort ou vacciné!

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire