Ère covide, nouvelle logique (05): le critère de rentabilité devient le critère d’efficacité

L’acteur formé chez les Rothschild et que la clique de Davos s’est choisie comme porte-parole sur le territoire français a lâché sans sourciller, lors de son ennuyante allocution du 09 novembre 2021, l’énorme mensonge suivant, lorsqu’il a dit, parlant des nouveaux poisons qui vont bientôt inonder le marché , que ceux-ci seraient les «premiers traitements efficaces contre les formes graves ».

Il voulait bien sûr dire, les premiers traitements autorisés car rentables! – Il faut bien que Sanofi et autres labos qui se sont loupés sur l’injection à ARN-m se refassent la cerise… Pour ceux, tellement déjà intoxiqués, qui ne peuvent s’imaginer que la tisane d’artemisia soit en mesure de les protéger, il y a bien sûr, au marché noir, l’hydroxychloroquine – interdite suite à un article frauduleux publié dans le Lancet – et l’ivermectine qui a subi le même sort. Ce même 09 novembre 2021, le professeur Raoult communique une fois encore sur ces scandales, laissant transparaître QUI sont les responsables et profiteurs du crime, et COMMENT ils s’y prennent pour établir cette dictature venant du WEF en se couvrant des oripeaux de la sécurité sanitaire.

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire