« À la fin de l’hiver […] chacun sera vacciné, guéri ou mort »!

Jens Spahn, le ministre de la santé-des-labos allemand, nous annonce-t-il, ce 21 novembre 2021, des camps d’extermination pour les non vaccinés? Comment sinon comprendre une telle prédiction. Proviendrait-elle d’un piètre astrologue? Ou viendrait-elle directement de l’abominable chef de bande des philanthropes chaque jour un peu plus milliardaire grâce à l’injection?

Une autre hypothèse, si l’on prend Spahn au sérieux, c’est qu’une nouvelle arme bactériologique – appelée communément « virus sorti d’un laboratoire P4 » comme celui de l’Institut Pasteur à Wuhan – a été disséminée dans la nature, et que la troisième injection servirait en fait à se protéger de ce poison – en attendant de crever plus tard du poison que l’injection elle-même contient.

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire