Mais que contiennent donc ces injections à ARN-m?

Dans ce monde en perdition où l’on interdit les tisanes (artemisia) et les médicaments bon marché qui ont fait leur preuve depuis plus de 70 ans, les autorités accordent aux labos non seulement l’immunité en cas de pépin, mais garantissent de plus le secret des affaires et donc la dissimulation du contenu du poison – comme pour le Coca-Cola.

Certains s’essaient donc à analyser par eux-mêmes le produit. Et voilà leur témoignage:

Les images provenant de médecins d’un réseau international sont inquiétantes. Ils ont examiné les résidus de vaccins au microscope et des dizaines d’images montrent des particules inorganiques de formes et de tailles diverses que les fabricants n’ont pas encore déclarées.

Certaines de ces particules ont des bords tranchants, souvent triangulaires, d’autres sont longues en forme de chaîne, parfois elles ont une structure interne uniforme ou sont transparentes. Beaucoup d’entre elles se déplacent toutes seules.

Une fois la préparation séchée, certaines ressemblent à une puce informatique. En outre, des adjuvants et des substances complémentaires ont été trouvés dans les inoculations, tels que l’oxyde de graphène, l’aluminium, le chrome, le nickel et le formaldéhyde, dont certains sont connus pour être cancérigènes.

Des questions se posent sur le sens et la finalité de ces substances dans un prétendu vaccin.

Et de conclure:

Ce que nous vivons ici s’appelle un crime contre l’humanité: les gens sont exterminés!

Source

Les médias du système refusent catégoriquement de faire leur devoir de contre-voix ! Mais le temps de l’impuissance est révolu: Vetopedia – l’encyclopédie libre des voix dissidentes! Les calomnies médiatiques sont révélées. Sur Vétopédia, la personne incriminée peut rétablir la vérité. Les contre-déclarations non censurées y sont diffusées. Maintenant sur www.vetopedia.org.

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire