En novlangue, « contraindre » se dit « convaincre »; et « corrompre » se dit « inciter »

On avait déjà le troublant « vaccination » pour « expérimentation génique par inoculation d’un ARN-messager » potentiellement future source de tempêtes cytokiniques et de problèmes cardiovasculaires, parmi d’autres réjouissances qu’essaieront de supporter ceux qui étaient en bonne santé avant de se soumettre, parfois contre une bière ou un joint, à l’expérimentation. Ces ubuesques incitations sont justement le nouveau credo des vaccinolâtres qui ont vendu leur âme à BigPharm et BigTech. Entendez comment le porte-parole du gouvernement français entend contraindre, pardon « convaincre », les résistants, qui semble être finalement beaucoup plus nombreux que ce que la propagande veut nous faire accroire:

«Il faut convaincre très largement les Français de se faire vacciner. On peut aussi imaginer des incitations. Inciter les Français à se faire vacciner davantage en utilisant notamment le pass sanitaire, c’est ce qu’a proposé le Premier ministre comme piste… Aujourd’hui, vous avez un pass sanitaire qui est demandé pour un certain nombre d’activités qui sont limitées aux très grands rassemblements, aux discothèques, aux voyages. On peut imaginer que le périmètre du pass sanitaire puisse évoluer, qu’il puisse concerner davantage d’activités et qu’à un moment donné, la question de la gratuité des tests et de leur prise en charge par la sécurité sociale se pose, ce qui peut être une incitation à se faire vacciner davantage.» Et de conclure, pince-sans-rire: « Tout cela est en débat. »

Non mais t’a vu la gueule du débat? L’objet de la réticence n’est pas questionné, mais seulement le moyen d’acheter le consentement – que les toubibs et autres experts autoproduits évitent soigneusement d’éclairer – quand ils ne menacent pas tout simplement de « cogner » les récalcitrants -, signant là leur allégeance à Mammon. Heureusement, plus on s’approche de la transformation totale en marchandise, plus s’annonce, par un renversement bien expliqué dans la doctrine du yin et yang, comme dans celles du cycle des âges aussi bien chrétien qu’hindou, l’avènement d’une nouvelle ère où cette aliénation obscurantiste laissera la nouvelle humanité incrédule devant tant de corruption et de soumission à l’autorité En Marche vers l’abyssale bêtise et les fascinantes conséquences du renversement de toutes les valeurs consacrant ce qu’il y a de digne dans l’Homme.

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire