Vaccinons les membres des gouvernements en tout premier!

Le ministre australien de la Santé-des-Labos hospitalisé au lendemain de sa vaccination à l’AstraZenica

Rappelons qu’avec – au 08 mars 2021 – 35 morts par 1 million d’habitants depuis le début de la plandémie, l’Australie est un pays très peu touché par la mauvaise grippe, si on le compare par exemple à la moyenne mondiale qui est – à cette même date – de 334,2. Le ministre de la santé, un homme sportif et bien portant, semble avoir mal supporté le concentré mengéléen, comme le rapporte le Daily Expose: « il est extrêmement fortuit pour lui de souffrir soudainement d’une «infection» alors qu’il était un homme par ailleurs en forme et en bonne santé. »

Greg Hunt, c’est le nom du ministre, avait déclaré via un tweet du 08 mars, soit quelques heures avant son admission à l’hôpital, que lui-même et l’ancien Premier ministre Gillard avaient «le privilège d’être vaccinés contre la Covid-19 avec le vaccin AstraZeneca»!

Dans le même temps, le ministre français de la Santé-des-Labos s’empressent d’affirmer – du haut de ses croyances en la Science – qu’il n’y a pas lieu d’interrompre l’empoisonnement via l’AstraZeneca:

Le 09 mars 2020, le ministre fraîchement choisi en remplacement de Madame Buzyn, usée, qui avait fait son maximum pour organiser la crise, avait – peut-être – encore toute sa tête lorsqu’il affirmait sur BMF que: « en réalité, vous savez ce qui fait que la grippe s’arrête au printemps ? Ce n’est pas la chaleur, c’est qu’en fait, au printemps, qu’est-ce qui se passe ? On ouvre les fenêtres, on ouvre les portes, on n’est plus confiné dans des lieux, on va dehors. Et donc, c’est le confinement qui provoque la circulation du virus. » Force est de constater qu’il a rapidement été contaminé par le virus de la corruption, contre lequel on a aussi peu de chance de trouver un vaccin que contre le SIDA…

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire