मुद्रा

  • Post category:yoga
  • Post last modified:9 mars 2021
  • Reading time:5 mins read

Chaque मुद्रा a une énergie spécifique. Souvent les doigts se touchent l’un l’autre, connectant différents canaux d’énergie (नाडी) dans le corps.

main 5 elements
Photo: https://yoga-et-vedas.com/mudras/

Introduction aux मुद्रा

Le mot sanskrit मुद्रा se traduit par « geste » ou « attitude ». Les मुद्रा peuvent être décrits comme des gestes et des attitudes ayant des visées psychiques, émotionnels, dévotionnelles ou encore esthétiques. Les yogis vivent les मुद्रा comme des flux d’énergie qui permettent de lier la force pranique individuelle à la force universelle ou cosmique.
Le Kularnava Tantra fait remonter le mot मुद्रा à sa racine मुद्र- qui signifie « plaisir » ou « jouissance » et dravay, la forme causale de ड्रु-, qui signifie « puiser, extraire ». Le मुद्रा est également défini comme un « sceau », un « court-circuit » ou une « dérivation de circuit ».
Les मुद्रा sont une combinaison de mouvements physiques subtils qui modifient l’humeur, l’attitude et la perception, et qui approfondissent
la sensibilisation et la concentration. Un mudra peut impliquer l’ensemble du corps dans une combinaison d’आसन, de प्राणायाम, de बन्ध et de techniques de visualisation ou il peut s’agir d’une simple position de la main.
Le Hatha Yoga Pradipika (traduit ici en français) et d’autres textes yogiques considèrent le मुद्रा comme une branche indépendante du yoga, nécessitant une conscience très subtile. Les मुद्रा ne sont introduits qu’après qu’une certaine maîtrise des आसन, प्राणायाम et बन्ध ait été atteinte, et que les blocages grossiers aient été supprimés.
Les मुद्रा ont été décrits dans divers textes de l’Antiquité, c’est ainsi qu’ils ont été préservés jusqu’à nos jours. Toutefois, ces références n’ont jamais été détaillées ou clairement délimité car ces techniques n’étaient pas destinées à être apprises dans les livres. Les instructions pratiques d’un गुरु ont toujours été considérées comme une condition nécessaire avant de tenter de les pratiquer.
On comprend donc que les मुद्रा sont des pratiques supérieures qui conduisent à l’éveil du प्राण, des चक्र et de la कुण्डलिनी. Ils peuvent conférer des सिद्धि (pouvoirs psychiques) sur le praticien avancé.
Les attitudes et postures adoptées lors des pratiques de मुद्रा établissent un lien direct entre le corps physique (annamaya kosha), le corps mental (manomaya kosha) et le corps pranique (pranamaya kosha). Dans un premier temps, cela permet au praticien de développer la conscience du flux du प्राण dans le corps. À terme, la pratique procure un équilibre pranique au sein des koshas qui permet de rediriger l’énergie subtile vers les चक्र supérieurs, induisant des états de conscience élevés.
Les मुद्रा manipulent le प्राण de la même manière que l’énergie sous forme d’ondes lumineuses ou sonores est dévié par un miroir ou une face de falaise. Les नाडी et les चक्र rayonnent constamment le प्राण qui s’échappe naturellement du corps physique et se dissipe dans le monde extérieur. En créant des barrières à l’intérieur du corps par la pratique des मुद्रा, l’énergie est redirigée à l’intérieur. Par exemple, en fermant les yeux avec les doigts en shanmukhi-mudra, le प्राण qui rayonne à travers les yeux est réfléchi
en retour. De la même manière, l’énergie sexuelle émise par le vajra-nadi est redirigé vers le cerveau par la pratique du vajroli-mudra.
La littérature tantrique affirme qu’une fois que la dissipation du प्राण est arrêté par la pratique du मुद्रा, l’esprit devient introverti, induisant les états de प्रत्याहार (abstraction des sens – cinquième अङ्ग dans les योगसूत्र de पतञ्जलि) et धारणा (concentration – sixième अङ्ग). En raison de leur capacité à rediriger le प्राण, les मुद्रा sont des techniques importantes pour l’éveil de la कुण्डलिनी. C’est pourquoi ils sont largement incorporés dans les pratiques de kriya- et de kundalini-yoga.

Un regard scientifique sur les मुद्रा

En termes scientifiques, les मुद्रा permettent d’accéder et d’influencer les réflexes inconscients et les habitudes primaires, instinctives, des modèles qui trouvent leur origine dans les zones primitives du cerveau autour du tronc cérébral. Ils établissent une relation subtile, non intellectuelle, de ces zones. Chaque मुद्रा établit un lien particulier et a donc un effet différent sur le corps, l’esprit et le प्राण. L’objectif est de créer par des postures et des gestes fixes et répétés la possibilité de faire sortir le praticien de ses habitudes instinctives, afin d’établir une conscience plus raffinée.

Cinq groupes de मुद्रा

Les मुद्रा peuvent être classés en cinq catégories:

  1. मुद्रा de la main
  2. मुद्रा de la tête
  3. मुद्रा posturaux
  4. मुद्रा verrous
  5. मुद्रा du périnée

Entre eux, ces groupes engagent des domaines importants du cortex cérébral. Le nombre relativement important des मुद्रा des mains et de la tête
reflète le fait que l’interprétation des informations provenant de ces deux zones occupe environ cinquante pour cent du cortex.
Les मुद्रा sont effectués soit en combinaison avec ou après आसन et प्राणायाम.

Sources:

Laisser un commentaire