Reprendre le contrôle numérique

  • Post category:transhumanisme
  • Post last modified:11 mars 2021
  • Reading time:2 mins read

Continuer à utiliser Windows et sa suite, ou Google, son Gmail et son Chrome, tout en critiquant la censure des GAFAM et le contrôle étatique orchestré à la solde de Klaus Schwab et sa clique, c’est un peu comme être contre les vaccins tout en se faisant vacciner pour pouvoir « revivre normalement » (tu parles…). Certes, les tentacules des pieuvres Microsoft et Google se sont immiscées comme Coca et McDo dans chaque recoin du village planétaire, et il est illusoire de leur échapper complètement. Cependant, il y a quand même un certain nombre de mesures à prendre, et celles-ci sont devenus de plus en plus simples grâce à la philosophie open source. Bien sûr, dans ce bas monde, tout est toujours en mouvement et en mutation – comme les virus, ce qui explique d’ailleurs qu’ils sont, avec les bactéries, à la source matérielle de la vie! On se rappellera qu’à ses débuts Google semblait être une bonne chose, avec une belle philosophie. Aussi rien n’assure que les solutions alternatives évoquées ci-dessous ne soient pas un jour corrompues. Mais il suffira de passer à d’autres qui seront apparues dans toute leur innocence juvénile.

  • Environnement: Linux remplace vraiment avantageusement Windows. Parmi les diverses versions, Ubuntu 20 est pour moi la grande classe. En plus, il y a des cours en français gratuits pour facilement et rapidement faire connaissance avec l’esprit et l’utilisation de Linux.
  • Navigateur: Chrome est bien sûr à éviter comme la peste, mais Firefox semble se mettre également à décider pour nous des intox auxquels on peut avoir accès et des infos qu’il ne faut pas que l’on connaisse. Dissenter est le navigateur qui empêche le plus la traçabilité et qui fait la bonne censure: celle des pubs, notamment sur les vidéos qu’on regarde encore sur Youtube, car elles n’ont pas – ou pas encore – été clonée sur Odysee ou autre plateformes alternatives.
  • Moteur de recherche: on se passera évidemment de Google et de son référencement biaisée, et préférera des solutions comme Qwant par exemple.
  • Boîte mail: il y a pléthore d’alternatives performantes pour se libérer de gmail. ProtonMail en est une parmi d’autres.

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire