Les infrasons plus dangereux que l’injection à ARN-m?

  • Post category:actualités
  • Post last modified:8 novembre 2021
  • Reading time:1 mins read

Début novembre 2021, la cour d’appel de Toulouse a reconnu la réalité d’un «syndrome éolien» : après six ans de procédure, un couple installé dans le Tarn a obtenu en appel un dédommagement de 128 000 euros de la part de deux sociétés exploitantes d’éoliennes. Selon les informations de France Bleu publiées le 3 novembre, un couple de Belges installés dans le Tarn a obtenu gain de cause en appel à Toulouse suite à une plainte contre des sociétés d’exploitation (Margnes Energie et Sasu Singladou Energie) d’un parc éolien situé à proximité de leur résidence à Fontrieu, dans le parc régional du Haut-Languedoc.

La cour a ordonné leur indemnisation à hauteur de 128 000 euros consécutivement à l’installation de six éoliennes implantées à des distance allant de 700 à 1300 mètres de leur ferme au cours des années 2008 et 2009. La cour d’appel toulousaine a reconnu l’existence d’un «syndrome éolien» entraînant fatigue, maux de tête, nausée, troubles du sommeil et du rythme cardiaque selon les experts. Ces symptômes auraient disparu lorsque le couple a déménagé en 2015. Ces symptômes seraient potentiellement provoqués par les infrasons générés par les éoliennes.

Laisser un commentaire