Vaccin: la solution finale

L’ancien vice-président de Pfizer à l’AFLDS :  » Il est tout à fait possible que cela soit utilisé pour une dépopulation à grande échelle

31 Mars 2021, 07:02am

L'ancien vice-président de Pfizer à l'AFLDS : " Il est tout à fait possible que cela soit utilisé pour une dépopulation à grande échelle

Mordechai Sones – Le 25 mars 2021

America’s Frontline Doctors (AFLDS) s’est entretenu avec l’ancien vice-président et directeur scientifique de Pfizer, le Dr Mike Yeadon – chercheur chez Pfizer, et plus tard PDG fondateur de la biotech Ziarco, rachetée par Novartis -, pour connaître son point de vue sur le vaccin COVID-19, l’hydroxychloroquine et l’ivermectine, les autorités de réglementation, etc. D’emblée, le Dr Yeadon a déclaré:

Je suis bien conscient des crimes contre l’humanité perpétrés contre une grande partie de la population mondiale. Je ressens une grande peur, mais je ne suis pas dissuadé de donner un témoignage d’expert à de multiples groupes d’avocats compétents comme Rocco Galati au Canada et Reiner Fuellmich en Allemagne. Je n’ai absolument aucun doute sur le fait que nous sommes en présence de produits maléfiques et dangereux.

Mais toutes les autres personnes, celles en bonne santé et âgées de moins de 60 ans, peut-être un peu plus, ne meurent pas du virus. Dans ce grand groupe, il est tout à fait contraire à l’éthique d’administrer quelque chose de nouveau et dont le potentiel d’effets indésirables après quelques mois n’est absolument pas caractérisé.

 Quel est leur motif [de la propagande covidienne]? Bien que je ne le sache pas, j’ai de fortes réponses théoriques, dont une seule est liée à l’argent et ce motif ne fonctionne pas, car on peut arriver au même quantum en doublant le coût unitaire et en donnant l’agent à deux fois moins de personnes. Dilemme résolu. Donc c’est autre chose. 

Sachant que, par population entière, il est également prévu que les enfants mineurs et éventuellement les bébés soient inclus dans le filet, et c’est ce que j’interprète comme un acte maléfique.  Il n’y a aucune justification médicale à cela. Comme la conception de ces «vaccins» provoque l’expression de la protéine spike, qui a des effets biologiques indésirables propres, lesquels, chez certaines personnes, sont particulièrement nocifs (déclenchement de la coagulation du sang et activation du «système de complément» immunitaire), je souligne avec la plus grande fermeté que ceux qui ne présentent pas de risque face à ce virus ne devraient pas être exposés aux dangers d’effets indésirables de ces agents.

Il n’y a aucune preuve que la vaccination conduise ou conduira à des ‘variants dangereux’.

En règle générale, les variants se forment très souvent, régulièrement, et ont tendance à devenir moins dangereux et plus infectieux avec le temps, à mesure qu’ils s’équilibrent avec leur hôte humain. Les variants ne deviennent généralement pas plus dangereux.

Tous les variants sont identiques à 99,7 % au moins à la séquence de Wuhan. Ce degré de similitude entre les variants signifie qu’il n’y a aucune chance qu’une personne immunisée (que ce soit par une infection naturelle ou par la vaccination) soit rendue malade par un variant. Les recherches auxquelles je fais référence montrent que les personnes qui se remettent d’une infection ou qui ont été vaccinées possèdent TOUTES un large éventail de cellules immunitaires qui reconnaissent TOUS les variants.

Je ne saurais trop insister : Les histoires autour des variants et du besoin de vaccins complémentaires sont FAUSSES. Je crains qu’il y ait une raison très maligne derrière tout cela. Elle n’est certainement pas étayée par les meilleures méthodes d’étude de l’immunité. Les affirmations manquent toujours de substance lorsqu’on les examine, et utilisent diverses astuces, comme la manipulation des conditions pour tester l’efficacité des anticorps. Les anticorps sont probablement assez peu importants dans la protection de l’hôte contre ce virus. Quelques « expériences naturelles » ont été réalisées sur des personnes qui ne peuvent malheureusement pas produire d’anticorps, mais qui parviennent à repousser le virus avec succès. Il est certain qu’elles se portent mieux avec des anticorps que sans. Je mentionne ces rares patients parce qu’ils montrent que les anticorps ne sont pas essentiels à l’immunité de l’hôte, de sorte qu’un test inventé dans un laboratoire sur les anticorps et les variants de virus modifiés ne justifie PAS le besoin de vaccins complémentaires.

« Les seules personnes qui pourraient rester vulnérables et avoir besoin d’une prophylaxie ou d’un traitement sont celles qui sont âgées et/ou malades. La bonne nouvelle est qu’il existe de multiples choix possibles: l’hydroxychloroquine, l’ivermectine, le budésonide (stéroïde inhalé utilisé chez les asthmatiques), et bien sûr la vitamine D orale, le zinc, l’azithromycine, etc. Ces traitements suffisent éviter l’apparition une crise de santé publique.

« Récemment, j’ai remarqué que la Fondation Bill & Melinda Gates (BMGF) avait accordé une subvention à l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA)! L’agence est supposée être financée par des fonds publics et ne pas accepter l’argent d’un organisme privé. Nous leur avons écrit en privé, les mettant en garde contre les caillots sanguins, ils nous ont ignorés. Lorsque nous avons rendu publique notre lettre, nous avons été complètement censurés. Quelques jours plus tard, plus de dix pays ont interrompu l’utilisation d’un vaccin en invoquant des caillots sanguins.

Les grosses sommes d’argent de l’industrie pharmaceutique et de la BMGF créent un environnement où dire non n’est pas une option pour l’organisme de réglementation.

Je dois revenir sur la question des « vaccins complémentaires » (piqûres de rappel) et je crains que tout ce récit ne soit exploité et utilisé pour acquérir un pouvoir inégalé sur nous. S’IL VOUS PLAÎT, avertissez chaque personne de ne pas s’approcher des vaccins complémentaires. Ils ne sont absolument pas nécessaires. Comme ils ne sont pas nécessaires, mais qu’ils sont fabriqués par des entreprises pharmaceutiques et que les autorités de réglementation se sont tenues à l’écart (pas de tests de sécurité), je ne peux que déduire qu’ils seront utilisés à des fins néfastes. Par exemple, si quelqu’un souhaite blesser ou tuer une proportion importante de la population mondiale au cours des prochaines années, les systèmes mis en place actuellement le permettront. Je pense qu’il est tout à fait possible que ces systèmes soient utilisés pour une dépopulation à grande échelle.

Cet article a 31 commentaires

  1. jyqtth

    z pack price walgreens azithromycin 500 mg zithromax generic name [url=https://azithromycinfest.com/]azithromycin 5 day dose pack[/url] zithromax generic

  2. Treaft

    furosemide 40 mg side effects
    lasix 20 mg
    stopping lasix side effects
    [url=https://furosemidevs.com/]furosemide[/url]
    lasix furosemide

  3. Stephenner

    [url=https://clomidforsale.life/#]buying clomid online usa[/url] clomid 50mg coupon

  4. ShelbytuG

    [url=https://doxycyclineforsale.life/#]purchase doxycycline 100mg[/url] order doxycycline 100mg

  5. ShelbytuG

    [url=https://zithromaxforsale.shop/#]zithromax 1000 mg online[/url] zithromax prescription in canada

  6. Homerrig

    [url=https://buynolvadex.store/#]nolvadex 10mg[/url] tamoxifen hair loss

Laisser un commentaire