Les verrous: बन्ध

  • Post category:yoga
  • Post last modified:5 mars 2021
  • Reading time:3 mins read

Les बन्ध créent une espèce de serrure musculaire. Il s’agit de contracter ou de serrer certains muscles un certain temps avant de les relâcher, relaxant ainsi toute la zone du corps concernée. Les बन्ध renforcent et équilibrent le système nerveux et les corps subtils. Ils sont utilisés pour toutes sortes de bienfaits thérapeutiques.

Ils n’appartiennent pas au yoga de Patañjali mais au Hatha-yoga. Utilisés de façon quasi permanente lors de la pratique des âsana (postures), en harmonie avec le prânâyâma (discipline de la respiration), ils permetten de libérer l’énergie (prâna) du corps. Parfaitement maitrisés, les contractions musculaires deviennent subtiles, pouvant ainsi percer les granthis, points de blocage émotionnels et psychiques. À l’aide des bandha, les mouvements viennent de l’intérieur du corps et permettent d’effectuer les poses avec grâce et légèreté. En voici quatre:

  1. जिह्वाबन्ध: retourner la langue le plus loin possible dans la gorge sur le haut du palais.
  2. जालन्धरबन्ध: Fermeture de la gorge en pressant fermement le menton contre la poitrine ou entre les clavicules de façon à bloquer fermement la trachée artère et œsophage. 
  3. उड्डीयनबन्ध: Soulever le diaphragme en poussant les muscles abdominaux vers l’intérieur et vers le haut dans la cavité abdominale aussi loin que possible. Ce n’est pas un durcissement des muscles abdominaux mais, plus simplement, il s’agit de rentrer le ventre en contractant tous les muscles de l’abdomen. Il permet de bloquer tous les organes internes et est indispensable pour effectuer une respiration ujjayi correcte. Le ventre ainsi solidifié permet un mouvement ample des poumons. Ce bandha permet également d’amener le flux d’énergie plus haut dans le corps. Ce bandha facilite la concentration de toute la force au centre du corps et une maîtrise parfaite de ce bandha est indispensable a une pratique correcte du yoga. Si ce bandha est mal utilisé, ce sera au reste du corps de forcer afin d’effectuer les asana. La force utilisée lors de la pratique de l’ ashtanga ne doit pas venir de l’extérieur (muscles des bras, épaules …) mais de la maîtrise de ce bandha. Enfin, on peut ajouter que ce bandha est particulièrement important pour protéger les organes internes lors de certaines poses (de torsion par exemple).
  4. मूलबन्ध: Fermeture de l’anus en contractant le muscle situé entre l’anus et le périnée. Il permet une assise solide du corps et le soutien ferme des organes internes. Bloquant l’énergie à la base du corps, le prâna peut alors être diriger vers le haut du corps grâce à l’utilisation des deux autres bandha: उड्डीयनबन्ध et जालन्धरबन्ध. 

Laisser un commentaire