Les Vraicons de retour après le départ de Trump

  • Post category:actualités
  • Post last modified:18 avril 2021
  • Reading time:2 mins read

Les affaires reprennent en Afghanistan

14 avril 2021: Contrairement à l’accord conclu par son prédécesseur Donald Trump, le nouveau président américain a décidé de repousser le retrait des troupes étasuniennes d’Afghanistan du 1er mai au 11 septembre. Une nouvelle qui a suscité l’ire des Taliban.

Tentative d’assassinat de Loukachenko

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a annoncé le 18 avril 2021 l’arrestation à Moscou par le Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie du politologue Alexandre Fedouta et de l’avocat Iouri Zenkovitch, qui a également la nationalité américaine. Il les accuse d’avoir fomenté une tentative de coup d’Etat et d’assassinat le visant lui et sa famille, avec l’aide présumée des Etats-Unis.

Les vraicons américains complotent contre la Russie par l’intermédiaire de leurs chiens de garde européens

Dans un communiqué diffusé le 18 avril 2021, la diplomatie russe s’est élevée contre l’expulsion de 18 employés de l’ambassade de Russie à Prague, annoncée la veille par les autorités tchèques. Pour Moscou, cette décision «sans précédent» a été prise sous des prétextes «infondés et inventés de toutes pièces» liés à l’implication présumée des services spéciaux russes dans l’explosion de dépôts militaires du village de Vrbetice en 2014. 

Prague avait justifié sa décision le 17 avril 2021 en affirmant avoir identifié les 18 diplomates comme étant «des agents des services d’espionnage de Moscou». Le Premier ministre tchèque Andrej Babis avait déclaré avoir «des preuves irréfutables» que des agents du GRU – le renseignement militaire russe – étaient «impliqués dans l’explosion du dépôt de munitions à Vrbetice», en 2014. Andrej Babis avait par ailleurs soutenu n’avoir reçu cette information que le 16 avril, soit sept ans après les faits… et le lendemain de l’annonce de nouvelles sanctions américaines contre Moscou. Un timing qui coïncide en outre avec l’expulsion par la Pologne de trois diplomates russes, accusés d’«actions hostiles».

Laisser un commentaire